Page 8 de 10
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

De la Loi en pratique – Anthropologie de la Loi (Partie 2) – Le pouvoir réglementaire

La Présentation et le débat :

  • La vidéo de la présentation réalisée par Christian Laurut sur le thème du pouvoir réglementaire.
  • Cette présentation est suivie du débat entre les membres du cercle présents à cette séance.

Commentaire à postériori de Luc Laforets :

Le terme que je cherchais pour la capacité du gouvernement à émettre un décret sans référence à une loi est le “pouvoir réglementaire autonome.” Cette possibilité n’existait pas sous la 3ème et la 4ème République.

Bonjour à toutes et tous !

Le Cercle du Renouvellement Constitutionnel (CRC) est un groupe de réflexion qui travaille sur le thème de la constitution française, texte suprême dans la hiérarchie des lois, afin de le vulgariser et de proposer un corpus d’idées visant au renouvellement de la loi des lois, vers un but démocratique.

Nous nous sommes assignés comme mission de Donner de la substance à un renouvellement Constitutionnel afin de le crédibiliser et de le vulgariser.

A propos du CRCPour en savoir plus sur le CRC et ses membres, ainsi que nos motivations Glossaire du CRCDéfinitions de termes couramment employés lors de nos travaux En contact avec le CRCS'inscrire pour ne rien manquer des publications du CRC

 

En amont de la Constitution – Pistes de réflexion

La Contribution initiale au Cercle du Renouvellement Constitutionnel de Jean-Charles Aknin – Septembre 2022

Intitulé : En amont de la Constitution – Pistes de réflexion


PDF du texte débattu

 

Le débat entre les membres du CRC sur la première partie du texte (jusqu’au § Le Bien et le Mal) abordant les motivations philosophiques et spirituelles de Jean-Charles.

Le second débat sur le texte de Jean-Charles adressant les questions plus politiques et en particulier la notion de démocratie.

Préambule de la Constitution de 1946 Article 3

Le Cercle du Renouvellement Constitutionnel débat de l’article 3 du Préambule de la Constitution du 27 octobre 1946.

La loi garantit à la femme, dans tous les domaines, des droits égaux à ceux de l’homme.

Pénalités de l’article 3 du Préambule de 1946 :

  • 1 point de pénalité pour incohérence.
  • 1 point de pénalité pour imprécision sur les notions mises en jeu.

 

De la Loi en pratique – Anthropologie de la Loi (Partie 1) – Elaboration et adoption des lois.

La Présentation et le débat :

  • La vidéo de la présentation réalisée par Christian Laurut sur le thème de l’élaboration et de l’adoption des lois.
  • Cette présentation est suivie du débat entre les membres du cercle présents à cette séance.

Commentaire à postériori de Luc Laforets :

Merci de ce débat sur l’anthropologie de la Loi auquel je n’ai pu prendre part. Voici quelques-unes de mes réflexions :

A mes yeux, la loi n’est pas en temps ordinaire, en routine, initiable, discutable et adoptable par l’ensemble du peuple.

C’est une des raisons principales pour laquelle la représentation est incontournable. Le pire étant sans doute la représentation biaisée par les plus motivés, les plus actifs. L’élection, pour que chacun se sente représenté, est la modalité à privilégier pourvu que celle-ci se déroule de manière véritablement égale (et non pas équitable).

Pour autant, la démocratie directe, c’est-à-dire par le peuple, peut malgré tout avoir voix au chapitre sur certains sujets, en nombre fatalement limités. La voie du Référendum étant la principale modalité d’intervention directe du peuple en matières législative (proposition et abrogation), représentative (révocation d’un représentant) et constitutionnelle.

Toutefois, comme le dit Christian d’ailleurs pour se prémunir des “minorités activistes”, les Référendums ne sauraient être valablement adoptés que si un quota de participation est atteint.

Oui Christian, n’ai pas peur, nous aurons un débat sur le thème de la possibilité de la démocratie directe permanente.

Principes versus Pronostics : Christian penche du côté des principes. C’est un débat que nous avons déjà eu, et que nous aurons encore…

Amicalement et cordialement.

Luc Laforets


 Démocratie

Régime politique, système de gouvernement dans lequel le Pouvoir est exercé par le Peuple, par l’ensemble des Citoyens.

Démocratie : système de gouvernance politique dans lequel les citoyens exercent le pouvoir politique; celui d’organiser la société. Du niveau constitutionnel jusqu’au niveau local.
En sus : méthode d’émancipation par laquelle l’humanité concernée par l’exercice, développe maturité, responsabilité, sagesse, épanouissement, compétence, sens de l’organisation et des rapports sociaux, et fait un usage réel de la liberté.
En sus 2 : seule organisation politique véritablement libre (car/et responsable).

De la Loi – Source de la Loi (deuxième débat)

La Présentation et le débat :

  • La vidéo de la présentation réalisée par Christian Laurut abordant 3 thèmes :
    • Définition générique de la loi et ses dérives.
    • Quel est le domaine de la loi ?
    • Y a-t-il une source de la loi dans le droit français ?
  • Cette présentation est suivie du débat entre les membres du cercle présents à cette séance.

 

Qu’est ce que le Pouvoir ? (quatrième débat)

La Présentation et le débat :

  • La vidéo sur le thème Qu’est-ce que le Pouvoir ? par un échange avec notre invité Bruno Martin-Vallas. Bruno que nous remercions tout particulièrement, puisqu’à la suite d’un courriel qu’il nous a adressé, nous est apparu la nécessité d’approfondir la notion de pouvoir comme un travail à mener très tôt, et en tout cas en amont d’une grande partie de nos analyses.

Préambule de la Constitution de 1946 Article 2

Le Cercle du Renouvellement Constitutionnel débat de l’article 2 du Préambule de la Constitution du 27 octobre 1946.

Il [le peuple français] proclame, en outre, comme particulièrement nécessaires à notre temps, les principes politiques, économiques et sociaux ci-après :

Pénalités de l’article 2 du Préambule de 1946 :

  • 1 veto pour a-constitutionnalité au motif que des principes, énoncés au sommet du droit, ne saurait être périssables.

NB : Il n’est pas attribué de point de pénalité pour inefficience de la seule affirmation de principes généraux, puisque celui-ci a été déjà positionné sur l’article 1 pour le même motif, et ce quand bien même par cet article 2 c’est l’ensemble de ce préambule qui est frappé de cette tare.

Préambule de la Constitution de 1946 Article 1

Le Cercle du Renouvellement Constitutionnel débat de l’article 1 du Préambule de la Constitution du 27 octobre 1946.

Au lendemain de la victoire remportée par les peuples libres sur les régimes qui ont tenté d’asservir et de dégrader la personne humaine, le peuple français proclame à nouveau que tout être humain, sans distinction de race, de religion ni de croyance, possède des droits inaliénables et sacrés. Il réaffirme solennellement les droits et libertés de l’homme et du citoyen consacrés par la Déclaration des droits de 1789 et les principes fondamentaux reconnus par les lois de la République.

Pénalités de l’article 1 du Préambule de 1946 :

  • 1 point de pénalité pour inefficience de la seule affirmation de principes généraux.
  • 1 point de pénalité pour imprécision.
  • 1 veto pour a-constitutionnalité.
  • Citoyen

    Individu membre du Peuple qui a la nationalité du Pays.

  • Citoyen : Personne jouissant, dans l’état dont il relève, de droits civils et politiques, spécifiquement du droit de proposition, d’abrogation et de vote des lois (constitutionnelles, législatives, réglementaires, etc..).
    En sus : Qui cherche à concilier éthique, responsabilité, intérêt personnel et commun.
Page 8 de 10
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Envoi d\\\
YouTube